Le Sri Lanka en famille : n’est pas aventurière qui veut…

L’année dernière, nous sommes partis en famille pour un voyage de 2 semaines au Sri Lanka. Je m’étais penchée longuement sur ce voyage, j’avais lu des guides, des blogs, afin d’affiner notre itinéraire…

Pour être honnête, le Sri Lanka ne faisait pas parti de mes destinations de rêve…Je ne sais pas vraiment pourquoi, j’imagine qu’on a tous des destinations qui nous parlent plus que d’autres. Nous avons décidé au départ d’y aller parce que des amis y étaient allés et avaient aimé, parce que le temps de voyage est relativement plus court et plus direct que d’autres destinations dans ce coin du monde et qu’il n’y a pas de vols intérieurs à prévoir…vu que nous partions avec notre petit garçon, ces critères étaient importants…

Pendant ma préparation, j’ai commencé à en découvrir davantage et l’envie est venue, l’anticipation, j’ai commencé à rêver de ce voyage et de tout ce que nous allions y faire.

Nous sommes partis en juillet. Le Sri Lanka n’a pas vraiment de bonne ou mauvaise saison, sachant que lorsque la mousson est sur une partie du pays, l’autre coté est tempéré…Bon, franchement, nous n’avons eu de la pluie nulle part, alors que le sud était censé être en période de mousson.

LE CIRCUIT

Après avoir examiné plusieurs blogs, nous avons opté pour un circuit Negombo → Sigiriya → Kandy → Nuwara Eliya → Ella → Arugam Bay → Udawalawa National Park → Mirrissa → Galle

NEGOMBO

Nous avions prévu de passer les premières 48h a Negombo, qui est une petite station à 20min de l’aéroport pour « digérer » le trajet et absorber le décalage tranquillement. Bon choix, nous allons dans un hôtel très sympa et bon marché, le Camelot Beach (attention au premier prix proposé par Booking, la chambre est située dans la partie non rénovée de l’hôtel, une HORREUR, avec le personnel qui prend sa pause clope devant notre porte à 5h du mat…quand on est arrivé à 3h ça fait plaisir… !) nous avons demandé un upgrade, à nos frais bien sûr, dès le lendemain, dans la partie neuve de l’hôtel, et c’était très agréable.

SIGIRIYA

Puis départ pour Sigiriya. Nous choisissons de prendre un taxi pour faire les 4 heures de route. Dans le hall de l’hôtel, nous rencontrons un couple de français qui recherche la même chose mais on leur donne un prix exorbitant. Nous décidons alors de partager notre minibus ! Très sympa, le voyage est passé très vite, nous avons papoté tout le long ! Durant les jours suivants nous avons mangé et fait des excursions ensemble, c’est ça aussi le voyage : les rencontres !
Arrivé à Sigiriya, j’avais réservé une chambre dans une guesthouse…pour les non-habitués, c’est très très basique : une maison au bout d’une ruelle, un lit, une salle de bain (c’est-à-dire un pommeau de douche un peu rouillé, un toilette, et un lavabo). Pas de draps, la dame nous fournit une espèce de paréo à ma demande. Le petit déjeuner le lendemain est copieux par contre, et nous partons pour escalader le rocher.

<Parenthèse> J’ai tout lu sur ce rocher : comment il fallait se lever à 5h pour commencer « l’ascension », comment il fallait être « préparé »… Bon très franchement, mon avis à moi, c’est que ce n’est pas la mer à boire ! Ca se monte tout a fait, comme on irait faire une petite rando en montagne, ou comme on grimpe au sommet du mont St Michel…Ce n’est pas une ascension de plusieurs heures, nous l’avons fait en 1h30 je pense, en y allant tranquillement avec un enfant de 6 ans. Ce sont des escaliers tout le long…
La où ça se complique, c’est si comme moi vous avez le vertige…Là, on rigole moins…J’ai grimpé ce rocher en retenant mes larmes, parce que le vertige, ça ne se contrôle pas, et chez moi, c’est pire quand j’ai mes enfants avec moi. Les petits escaliers en métal courent le long de la falaise à pic, et ça n’a pas été un plaisir pour moi. Cela étant dit, je ne regrette pas de l’avoir fait, c’est à faire, le paysage en haut est très beau.

Voila pour la parenthèse rocher. A part cette promenade, Sigiriya, c’est un minuscule village au milieu de la campagne, donc il n’y a pas grand-chose à y faire…Il faisait une chaleur étouffante, et nous avons joué les resquilleurs : nous allions dans l’hôtel voisin profiter de la piscine (on payait le bar, je vous rassure)

Le lendemain, nous avons fait un safari dans la réserve naturelle afin de voir les éléphants. Nous avons eu beaucoup de chance et avons pu en voir, ce n’est pas garanti. Maintenant, il faut savoir que les troupeaux sont entourés en permanence de vingtaine de jeep pleine de touristes, et ça fait un peu mal au cœur de se dire que c’est le quotidien de ces bêtes…Je sais que cela a été une belle expérience à vivre avec notre fils, mais au niveau respect de la vie animale, je ne sais pas vraiment quoi en penser…c’est sans doute mieux quand même que les fameux « orphelinats pour éléphants », où, au lieu de les soigner comme il est dit dans les guides, on les expose aux touristes dans une chorégraphie bien répétée…

Enfin, dernier jour à Dambulla pour y visiter les temples. Nous prenons un tuk-tuk pour y aller, c’est bien moins cher et tout à fait confortable. Coup de chance, notre chauffeur est adorable, et à Dambulla, nous emmène visiter le marché aux fruits, partage des fruits avec nous, un bon moment !
Les temples sont beaux, nous prenons un guide qui nous explique un peu, dans un anglo-français approximatif.

J’avais initialement prévu 4 jours à Sigiriya, car on nous avait dit que c’était LE coin le plus beau. C’est dire si chaque voyage est assez subjectif, puisque ce n’était tout simplement pas pour nous…Au bout de 3 nuits, nous sommes partis.

KANDY

Arrivée à Kandy, j’avais prévu de rester dans une petite auberge simple, mais notre fils est malade avec grosse fièvre depuis 2 jours et nous sommes inquiets, alors une nuit dans un hôtel plus confort nous fera du bien. C’est en route que nous rencontrons Michael, notre chauffeur de taxi qui nous suivra le reste du voyage.

A Kandy, Michael nous emmène visiter le Buddha Blanc qui domine la ville, puis nous allons voir un spectacle traditionnel. C’est le spectacle pour touristes, la salle est remplie. Cela dit, c’était sympathique et bien fait. Puis nous passons un beau moment au jardin botanique, c’est une belle  balade, calme, loin de l’agitation et de la circulation de la grande ville.


Le second soir, nous voila à notre auberge. Durant la nuit, la santé de notre fils ne s’est toujours pas amélioré, sa fièvre est au plus fort et nous avons une grosse frayeur. Me voila à chercher sur internet les meilleurs cliniques/hôpitaux à Kandy…oui parce qu’au Sri Lanka, on a un peu peur d’emmener son fils de 6 ans n’importe où. A 3h du matin, nous sommes tous les 3 dans un tuk-tuk pour la Adventist Clinic. Une chance, il n’y a personne en arrivant, on nous prend en charge. On soupçonne une dengue et on doit faire une prise de sang…Bref, je vous passe nos péripéties…4h plus tard, nous sommes rassurés, c’est un virus, on nous donne des antibio indiens…(la suite plus tard)

NUWARA ELIYA

C’est donc plus détendu que nous partons pour les montagnes et les plantations de thé de Nuwara Eliya. Franchement, pour nous, c’est cette partie qui nous a fait rêver le plus. L’héritage anglais est encore très présent dans les plantations, les paysages sont splendides, les montagnes plongées dans cette espèce de léger brouillard ont une aura un peu mystérieuse…Michael, notre chauffeur, est adorable, il prend Zachary sur ses épaules, nous emmène voir des cascades, et nous nous sentons plus leger.
L’après-midi, nous arrivons à Nuwara Eliya sous la pluie et avec 10 degrés de moins. C’est normal, les montagnes sont beaucoup plus humides, il faut le savoir ! Nous allons au High Tea at the Grand Hotel. Là, nous vivons un instant assez figé dans le temps, dans ce très bel hôtel du Ceylan d’il y a 100 ans…

Notre hôtel à nous, c’est une belle erreur de casting…et franchement, à ce stade du sejour, nous commençons un penser que soit nous jouons de malchance, soit l’hôtellerie du Sri Lanka n’est vraiment pas au point !!!
Cet hôtel-là, je vous le dis, fuyez ! Noté 9,4 sur Booking…….ils achètent leurs avis ou quelque chose dans le genre…Le plafond est entièrement moisi ! La chambre sent très fort une odeur chimique de produit qui est censé couvrir la pourriture ! Et au milieu de ça, je dois faire dormir mon fils, dont la fièvre repart de plus belle après une faible amélioration due aux antibio. Cette fois, je suis à bout, je panique, et c’est à moitié délirante de fatigue que mon mari me trouve à 6h du matin, me colle des boules quies et me dit de dormir 2 petites heures. En partant nous refusant le « petit dej » de 2 tartines de pains secs sans rien dessus et mon mari et notre chauffeur Michael refusent de payer…on s’en sort avec une mini réduc…et le moral dans les chaussettes…

Nous avons le train à prendre. Michael garde nos valises et les amènent à la gare de Ella où il nous récupere.

TRAIN POUR ELLA

Malgré toutes nos difficultés, ce trajet en train, c’est LE souvenir de notre voyage. Zach se sent bien, nous arrivons à la gare. Michael connait un vieux monsieur qui travaille ici et qui nous fait monter dans la cabine de ??? . C’est assez magique, cette gare a plus de 100 ans…c’est une page d’histoire…le train arrive, il y a du monde. Thomas a lu sur un blog qu’il ne fallait pas hésiter à lancer son sac sur un siège si l’on veut espérer s’assoir, car c’est un peu la guerre 😉 c’est ce qu’il fait de l’extérieur du train ! une gentille vieille dame l’attrape et le pose à cote d’elle…nous voilà parti pour 4h de train à petite vitesse à sillonner les rizières et plantations de thé, le voyage tient ses promesses, les paysages sont magnifiques ! A Ella, le village est vivant, animé, l’ambiance est sympathique, Michael nous amène aux 9 sisters par la foret…petit coup de cœur pour ce village où nous aurions aimé rester plus longtemps. Mais la santé de notre fils nous fatigue et nous inquiète, nous avons besoin de nous recentrer. Départ pour Tangalle où nous avons décidé de prendre un bel hôtel et de voir si les choses évoluent enfin pour le mieux.

TANGALLE

24h de relatif repos dans un bel hôtel de Tangalle (relatif car quelque chose ne fonctionne pas dans notre chambre et plutôt que de nous changer de chambre, un technicien travaille pendant 2h dedans à notre arrivée…), nous nous promenons sur la plage, nous ramassons des yeux de Sainte Lucie dans le sable…Mais le cœur n’y est plus, nous ne profitons pas du séjour, nous voulons rentrer nous occuper de Zach.

Après une matinée d’appels et de colères aux services d’Opodo et de Visa (la personne m’a quand même répondu que si on voulait rentrer, il fallait d’abord que l’on fasse hospitaliser notre fils au Sri Lanka… !) pour nous trouver un vol de retour au plus vite, nous avons enfin un vol pour le soir même à 4h du matin. Soulagés et déçus en même temps, nous prenons un taxi, qui nous arrête quand même 1h à Galle pour voir la ville fortifiée avant notre vol.

CONCLUSION

Voila, pour ce post voyage trèèèèès long et un peu en demi-teinte…vous comprendrez que le Sri Lanka ne reste pas comme notre plus beau voyage…il a fallu s’en remettre…Un an après, nous sommes capables d’apprécier, Zach y compris, ce que nous avons pu voir et faire…et je commence à me dire que peut être, nous y retournerons un jour…sans enfants en bas âge…

Nous avons joué de malchance pour les hôtels, et nous avons eu du mal à nous sentir à l’aise mais je pense que la maladie de notre fils a beaucoup pesé dans la balance…
Ceci étant, je dois dire qu’en tant que femme, il m’est arrivé à 3 reprises de me sentir observée, regardée avec insistance par les hommes…et on m’a mis 2 fois la main aux fesses…alors oui, j’assume, je n’ai pas aimé, mais je ne reste pas dessus et je serai peut être prête à revoir mon jugement un jour, pour voir le sud du pays…qui sait ?

Ps : Zach avait en fait une pneumonie, autant dire que nous avons été heureux de notre retour en France, il a été pris en charge et a été guéri très vite. Il se trouve en fait que l’antibiotique indien est à spectre trop faible. Nous avons décidément bien de a chance chez nous, de pouvoir soigner nos enfants efficacement !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :